Keetmanshoop, une petite ville namibienne à explorer

Keetmanshoop signifie « Espoir de Keetman ». Les locaux l’appellent Keetmans, mais avant l’arrivée des Européens, la ville se nommait Nu-gouses. C’est une petite ville du sud-centre de la Namibie, se trouvant tout près de la voie ferrée TransNamib et du carrefour de la route nationale B1, entre l’Afrique du Sud et Windhoek. Elle est le point de départ habituel pour les randonnées pédestres, le trail et le camping dans le parc de Fish River Canyon.

Dans un premier temps, les touristes s’arrêtaient à Keetmanshoop juste pour faire le plein et vérifier leurs pneus. Pourtant, cette vieille ville allemande a beaucoup plus à offrir, puisqu’elle dispose d’un cinéma, d’une bibliothèque, de supermarchés, de magasins de mode et même d’un magasin de pièces automobiles. Près de la route principale de la ville, les voyageurs pourront déguster des salades grecques ou des hamburgers variés dans quelques restaurants sympathiques des lieux

Les joyaux à découvrir à Keetmanshoop

Pour certaines personnes, Keetmanshoop ne vaudrait pas plus qu’une petite halte, soit parce que leur voiture est tombée en panne, soit pour se dégourdir. Mais si elles consacrent un peu de leurs séjours en Namibie pour s’attarder à Keetmans, ils découvriront quelques joyaux comme l’église rhénane. Déclarée monument historique en 1978, cette cathédrale bâtie en 1895combine une architecture gothique et de la pierre africaine.

Cela fait d’elle non seulement un des chefs-d’œuvre architecturaux du pays, mais aussi une attraction touristique très populaire.Le Keetmanshoop Museum est un autre édifice à visiter. Ce sympathique petit musée, situé près de l’église rhénane, héberge des expositions temporaires. L’exposition permanente, quant à elle, porte sur l’histoire de la municipalité, notamment sur la période pionnière, c’est-à-dire à l’époque où les colons allemands commencèrent à s’installer dans la région. La gare de Keetmanshoop, 1903, et le bâtiment de la poste, 1910, sont les autres édifices historiques à contempler lors d’une virée dans cette localité.

Détour dans la forêt de Kokerboom

20 km séparent la ville de Keetmanshoop de la forêt typique de Kokerboom, une étape incontournable pour les vacanciers. La vue est magnifique au coucher du soleil, car les promeneurs pourraient croire qu’ils sont sur une planète. Dans le sud de la Namibie, les herbes sont rares et les arbres peu fréquents. Seules les plantes grasses, dont les tissus sont riches en eau comme les succulents, forment la végétation principale de cette partie aride.Malgré le sol rocailleux et l’extrême sècheresse, le Kokerboomy pousse et est capable de stocker des réserves d’eau dans son tronc.

On trouve ce végétal indigène et endémique au sud du Namaqualand en Afrique du Sud et de la Namibie, principalement dans les alentours de Keetmanshoop. Cette plante, de la famille des aloès, de croissance lente, commence à fleurir pour la première fois après 20 à 30 ans seulement. Toutefois, elle peut atteindre 8 m de haut et vit parfois plus de 400 ans.Le bois de l’arbre à carquois est très léger et spongieux à l’intérieur. Les chasseurs issus des tribus San avaient pour coutume d’évider les branches les plus légères pour en faire des carquois à flèches, d’où son nom.