Le Petit Montrond

Très accessible, le sommet du Petit MontRond est le point de départ d’une courte balade sur les crêtes du Jura. Splendide panorama garanti par beau temps.

Vous êtes à la recherche de sensations garanties en moins de cinq minutes ? Simplissime : il suffit de grimper dans la télécabine du col de La Faucille et vous voilà propulsés au sommet du Petit MontRond, face à l’un des plus grandioses panoramas sur les Alpes françaises, suisses et italiennes. Voyez plutôt : là-bas, loin à l’est, l’Eiger,  3 970 mètres de hauteur, distant de 150 kilomètres à vol d’oiseau. Plus au sud, le Cervin, 4 478 mètres, 134 kilomètres  de distance; et le mont Blanc, 4 810 mètres, 90 kilomètres de distance. Encore plus au sud, le massif des Bauges, en Savoie, puis celui de Belledonne, en Isère, jusqu’aux plus hauts sommets du parc national des Écrins, dans les Hautes-Alpes,  dont la Meije – 3 983 mètres, 150 kilomètres de distance. Sans oublier, à vos pieds, dans la plaine du bassin lémantique, le jet d’eau de la ville de Genève.

En balcon au-dessus du lac Léman, cette courte promenade est idéale pour se mettre en jambes avant d’attaquer des randonnées plus corsées. Elle permet aussi de se familiariser avec les paysages de la réserve naturelle de la Haute Chaîne du Jura, fortement marqué par le climat rigoureux qui impose sont rythme à la végétation environnante. De part et d’autre du sentier, les épicéas se font rares. La longue crête qui s’étire au sud jusqu’au Crêt de la Neige – plus haut sommet du Jura, à 1 720 mètres d’altitude – est en partie dénudée, soumise aux caprices des tempêtes d’hiver et à la sécheresse du sol pendant les mois d’été. Lorsque les jeunes arbres parviennent  à s’implanter, ils ne poussent pas bien haut. Trois, quatre mètres maximum. Camouflées sous le manteau neigeux, les pelouses d’altitude n’attendent que les beaux jours pour reverdir. À partir de la fin du mois d’avril reviendront les fleurs sauvages, comme la gentiane jaune et l’anémone des Alpes.

Boucle du Montrond – 2 heures – Facile

Cette courte boucle en altitude est une balade initiatique aux panoramas qu’offre la réserve naturelle de la Haute Chaîne du Jura.

Boucle du MonrondAccèsde Genève, monter au col de la Faucille par Gex et la D 1005 (45 minutes). D’annecy, prendre l’autoroute A 41 en direction de Genève , puis la sortie 7, « Grand-Saconnex », en direction de Ferney, puis la D 1005 en direction de Gex. Traverser Gex et grimper au col de la Faucille (1h10).

Départ : du parking de la station de ski de La Faucille, au col du même nom. Télécabine de MontRond.

Parcours établi d’après la carte IGN Série bleue au 1/25 000 n° 3327 ET, Morez, Les Rousses, Col de la Faucille :

Prendre la télécabine de MontRond. Au sommet du Petit MontRond, qui culmine à  1 534 m d’altitude, prenez le temps de contempler la vue, réputée pour être l’une des plus belles d’Europe. Une table d’orientation, posée en contrebas, à gauche de l’arrivée de la télécabine, renseigne sur le panorama (1).
Au sommet de la télécabine, prendre à droite (sud) et suivre la crête, en laissant la vallée du Léman sur votre gauche.
Attention à ne pas laisser les enfants jouer trop près du bord : sous l’effet du vent,d’importantes congères peuvent se former et casser sans prévenir.
Le sentier passe au pied de la grande tour de télécommunication et serpente entre les sapins. À l’approche du Petit MontRond, le sentier s’oriente à l’ouest et passe à proximité immédiate du chalet du Crozat (2), avant de monter au sommet (altitude : 1 596 m) (3).
Redescendre par le même itinéraire jusqu’au chalet puis, au panneau « Le Crozat, 1 484 m », suivre l’itinéraire en direction de La Faucille (35 minutes). Sous le téléski des Gélinottes, descendre la piste de ski jusqu’au panneau « La Gélinotte, 1 455 m » (4), en laissant le tunnel à gauche.
Le sentier descend ensuite jusqu’à la station dans les bois de sapins et de hêtres, suivant une petite combe formée par une faille.

Nos conseils :
Les heures d’ouverture et de fermeture de la télécabine varient selon l’avancée de la saison hivernale. Se renseigner auprès de l’office de tourisme de la station.