Les dunes d’Hatainville

Au nord du cap de Carteret, la vue passe d’un infini à l’autre, la mer, la plage et les dunes de l’immense massif d’Hatainville : ces dunes « perchées » comptent parmi les plus spectaculaires d’Europe.

En haut du cap de Carteret s’étend sur 800 hectares un vaste patrimoine paysager, naturel, historique et culturel : coupée de la plage, qui les fournissait en sable, par la remontée du niveau de la mer il y a 12 000 ans, les dunes d’Hatainville sont des dunes perchées. Certaines culminent à 80 mètres de haut. En se promenant sur ce promontoire fait de creux et de bosses, on peut être étonné de croiser en chemin des vaches occupées à brouter la pelouse dunaire. Comme la majorité des dunes de Cotentin, les grandes mielles  – de l’ancien scandinave mjellar, dunes de sable – sont vouées à l’activité pastorale. À la suite d’un accord avec le Conservatoire du littoral et des éleveurs, la présence d’un troupeau de 90 vaches gasconnes et charolaises, au sud, limite idéalement l’embroussaillement du site. Et les 90 hectares de la mielle du nord sont pâturés par des chevaux d’attelage cob normand.

Les trois types de dunes sont présents. Le chiendent des sables tente de stabiliser la dune vive. Associées au liseron des sables, les touffes d’oyat aux racines tentaculaires ont réussi à fixer la dune blanche, à condition de ne pas la piétiner. La dune grise accueille le gracieux œillet des dunes. L’été venu, les immortelles embaument l’air. Les botanistes se réjouissent de trouver, dans les dépressions humides de l’arrière, l’exceptionnelle ache rampante ainsi que des orchidées. Dans les fourrés s’égaillent une multitude de passereaux : linotte mélodieuse, fauvette grisette, fauvette pitchou, troglodyte mignon, tarier pâtre… Au printemps, le gravelot à collier interrompu niche sur le haut de plage. Prière de ne pas déranger…

Le Cap de Carteret – 5 heures – Moyen

Plage, mer et dunes formes trois infinis à admirer du Cap Carteret. Les jours de beau temps, les îles anglo-normandes se dessinent à l’horizon.

Les dunes d'Hatainville

Accès :de Cherbourg, prendre la D 904  et la D 902, jusqu’à Carteret.

Départ : du parking de la place de Flandres-Dunkerque.

Parcours établi d’après la carte IGN, Top 25 au 1/25 000 n° 1211 OT, Les Pieux, Barneville-Carteret :

Passer devant l’ancienne gare de Carteret, prendre la rue du Val. Au rond-point, gagner le port de plaisance. Suivre la promenade du Petit-Port en longeant le chenal (1).
À la première route à droite, continuer jusqu’au cap par la rue de la Corniche. Au carrefour, prendre à gauche la rue qui passe au-dessus de la plage de la Potinière (2).
Quitter le bitume pour prendre à gauche l’ancien chemin des douaniers qui fait le tour du cap (3).
Passer devant les ruines de la vieille église. Continuer tout droit sur la route. Prendre, à gauche, le premier sentier (4) .
Poursuivre sur le sentier GR 223®, à travers les dunes, jusqu’à Hatainville (5).
Passer devant le lavoir. Prendre la D 201, à droite, sur 500 m. Avant le virage, emprunter à droite le chemin de la Cohue (PR) qui conduit de nouveau jusqu’aux dunes (6).
Continuer tout droit sur la D 201 pour rejoindre le point de départ.

Nos conseils :
Munissez-vous d’une parie de jumelles pour observer les oiseaux; restez sur le chemin balisé, n’escaladez pas la dune, ne piétinez pas les plantes des dunes.